Destination Guadeloupe » Actus » Environnement » Le Nord Grande-Terre veut cultiver sa différence

Le Nord Grande-Terre veut cultiver sa différence

Le Nord Grande-Terre veut cultiver sa différence

Falaises et jolies plages blanches, mangrove, forêts sèches ou champs de canne bordés d’énormes manguiers, de vieux itinéraires ferroviaires et de quelques moulins en pierre… On a tous une faiblesse pour les paysages de cette partie de la Guadeloupe, pourtant de plus en plus désertée par ses habitants.

Loin des tumultes de la région pointoise ou de la zone industrielle de Jarry, le nord Grande-Terre ne souhaite pas pour autant paraître endormi. Misant sur son capital naturel et sur ses traditions, la communauté de communes s’est donc lancée depuis peu dans un programme agro-environnemental dont l’objectif est de redynamiser l’économie locale et de s’imposer au final comme un Pôle d’Excellence Rurale (PER) dans l’archipel. Appuyé par l’Etat, le conseil régional et le conseil général, le dispositif s’attache à faire émerger et à promouvoir les activités génératrices d’emploi pour ce territoire afin d’en réhausser l’attractivité. Fondée sur un partenariat fort entre public et privé, la convention signée en février dernier dessine un cadre global d’action entre l’Etat et la communauté de communes du nord Grande-Terre (CCNGT), qui regroupe Port-Louis et Anse-Bertrand. Dans un premier temps, deux axes de travail ont ainsi été définis : l’un porte sur une restauration collective responsable et offrira des débouchés aux producteurs de la zone à travers la restructuration et l’extension d’une cuisine centrale existante et la création d’un atelier de transformation agro-alimentaire de fruits et légumes ; l’autre consiste à aménager un parcours de découverte le long du littoral.

Praticable à pied, à vélo ou à cheval, la boucle du nord Grande-Terre s’étendra sur plus de 130 km de Port-Louis à Petit-Canal en passant par Anse-Bertrand et permettra de mettre en valeur le patrimoine naturel exceptionnel de cette partie de l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *