Destination Guadeloupe » Déguster » Fruits et légumes de Guadeloupe

Fruits et légumes de Guadeloupe

Comment partir en vacances en Guadeloupe sans connaître les fruits et légumes à déguster sur place ? Rare en métropole pour certain, on les trouve quand même, grâce à la place de la cuisine dans notre quotidien, dans certains magasins spécialisés. De l’ananas au fruit à pain, petit tour d’horizon des fruits et légumes de Guadeloupe.

Fruits

Ananas
L’ananas est l’un de fruits représentatif de la Guadeloupe. Trois variétés sont présentes en Guadeloupe : – l’ananas bouteille : spécifique à la Guadeloupe, il a une forme allongée et est très sucré – l’ananas cayenne : rond, il doit être consommé très mûr pour éviter son acidité – l’ananas Queen Victoria : également rond mais plus petit, sa chair a une couleur orangée

Abricot pays
L’abricot-pays est un fruit comestoble à la pulpe orange vif, sucrée et aromatique qui peut atteindre un diamètre de 25 cm et peser jusqu’à 2 kg ! Sa peau relativement épaisse est rugueuse et d’une couleur gris-brun. Sa chair est utilisée dans les salades de fruits, boissons rafraîchissantes, glaces, ou confitures.

Banane
Bien connue et appréciée en métropole, il existe deux catégories de bananes en Guadeloupe : les bananes dessert, les mêmes que celle que l’on eut trouver en métropole, et les bananes à cuire, plus souvent utilisées comme légumes. La plus connue, la banane plantain ou banane jaune se déguste sous forme de gratin, purée… Et si vous ne le saviez pas, la banane n’est pas une plante mais une herbe, la plus grande du monde ! > Toute les infos sur les bananes de Guadeloupe sur www.bananeguadeloupemartinique.com

Corossol
Poussant sur le corossolier, c’est un fruit vert, épineux à la chair comestible. Il a un goût à la fois sucré et acidulé, fleuri, délicat et frais ce qui en fait un fruit exploité pour la confection de glaces ou de dessert.

Noix de coco
Fruit du cocotier, la noix de coco, composé d’une solide coque qui protège une amande blanchâtre comestible, est lisse et de couleur verte ou orange lorsque la fleur n’est pas mûre, et brune recouverte d’une épaisse couche de fibres ligneuses à maturité. Lorsque le fruit est vert, l’eau qu’il contient est consommée comme boisson rafraîchissante. Un fois mûr, on prélève sa chair sucrée pour la consommer tel quel ou la transformer et l’intégrer dans des préparations.

Papaye
La papaye est le fruit comestible du papayer, elle se savoure aussi bien sucrée que salée. Au naturel ou avec un filet de jus de citron pour exhaler son goût, en salade de fruits, confiture, coulis, glace… Pensez à la choisir bien mûre et à l’intégrer juste avant de servir au risque de la voir réduire vos autres fruits en bouilli. En version légume elle se déguste en gratin ou confite à l’apéritif avec d’uatres fruits et graines.

Légumes

Fruit à pain
Fruit de l’arbre à pain, c’est un gros fruit rond de couleur verte de 12 à 25 cm de diamètre et pesant de 1,5 à 2 kg . Il se déguste cuit en gratin, purée, frite, poêlé… un peu comme une pomme de terre. Attention aux vêtements, quand on le ramasse ou l’achète il perd une sève blanche qui colle et tache.

Igname
Tubercule riche en amidon, l’igname est un légume-racine. Sa peau épaisse est brunâtre et sa chair blanche à jaune.Les ignames se consomment cuites, braisée ou frites. On les retrouve souvent sous forme de gratin ou purée dans les restaurants de Guadeloupe. Le goût est variable, tendre et sucré dans certains cas, farineux à goût de châtaigne le plus souvent.

Manioc
Le manioc est plus répandu que l’igname car plus simple à cultiver et récolter. Sa chair a une couleur blanchâtre et sa peau rappelle le bois par sa texture et sa consistance. Après cuisson dans l’eau, la chair devenue jaune se délaie. La friture la rend croustillante. Le manioc est utilisé comme semoule ou comme fécule et sert notamment dans la confection de cassave, galette que l’on peut déguster sur les marché nocturnes de Guadeloupe et de biscuit sec souvent vendus au bord des routes.

Patate douce
La patate douce est un tubercule de forme plus ou moins allongée et arrondie. Sa peau est fine et de couleur brune, rouge ou violette. Sa chair très orangée est dure lorsqu’elle est crue, ce qui la rend difficile à éplucher. Une fois cuite à l’eau on peut la préparer sous forme de gratin, purée, frite… pour accompagner viandes et poissons. Son goût sucré, proche du potiron et de la châtaigne, se marie très bien avec le fromage (chèvre, reblochon, fromage à raclette…).